• roc des anges
  • Domaine Le roc des anges Marjorie et Stéphane Gallet
  • ROC DES ANGES

Le domaine qui monte, qui monte, porté par ses ailes

Le Roc des Anges n’est pas encore de réputation mondiale, mais quand on a eu la chance de goûter à ses vins, lorsque l’on voit les articles dithyrambiques dans la presse spécialisée (la RVF en a fait un 4 pages récemment… « une finesse hors du commun »), leur représentation dans la restauration étoilée, on se dit que c’est pour bientôt… alors il faut en profiter.

Très vieilles vignes plutôt orientées au nord, et donc des vins frais et fruités pour la région, de très beaux assemblages, certification bio, en biodynamie depuis 2011 (certification Biodyvin en cours)…

Bouteilles sublimes, étiquettes sobres et de grande classe…

Les anges sont proches du paradis…

Nous laissons Marjorie et Stéphane décrire le Roc des Anges :

« Nous avons créé le domaine en 2001, à Montner, petit village de catalogne nord, adossé au versant Nord de la montagne de Força Réal. Etre Pyrénées et méditerranée, nous sommes ici sur un véritable vignoble de piémont.

Il repose sur des sols superficiels de schistes anciens (570 millions d’années), tendres et feuilletés, provenant de la compression d’argiles pures et riches en cristaux de silice. On trouve ces schistes à moins d’un mètre de profondeur. Très friables, ils autorisent largement l’infiltration des racines en leur sein.

Depuis la création, nous avons maintenu les vieilles vignes en état de produire, les plus vieilles atteignant aujourd’hui 110 ans. Et nous avons planté de nouvelles parcelles, à partir de sélections massales du domaine et de domaines voisins. Les cépages catalans sont majoritaires sur le domaine et nous tenons à ce qu’ils le restent tant l’expression qu’ils offrent est la plus authentique et la plus brillante dans ces conditions climatiques extrêmes. On parle ici des grenache gris, macabeu, carignan blanc et gris, grenache noir, carignan, complétés par un peu de syrah. Le rendement moyen est naturellement bas (17 hl/ha en moyenne), simple reflet d’un vignoble âgé sur sols pauvres en climat sec.

Les sols, superficiels et drainants, favorisent les enracinements en profondeur, dans le schiste. Par des labours superficiels, nous accompagnons les vignes dans ce sens car c’est de là que viendra l’expression vraie de notre terroir.

Le travail dans le sens du terroir, c’est respecter sa nature et rechercher son expression la plus sincère. C’est cette recherche qui nous a naturellement poussés vers la biodynamie depuis 2011 sur la totalité de notre vignoble. Aidés de Jacques Mell, nous avons découvert une façon de cultiver sensible et pleine de sens et une nouvelle façon d’exercer le métier de vigneron.

Le travail de cave s’opère dans la continuité du travail réalisé à la vigne. Simplicité et sensibilité sont les règles absolues. On observe, on goûte, on attend et on oriente le vin, pour laisser parler le terroir, toujours lui devant et nous derrière.

Ainsi, les vins fermentent avec les levures indigènes qui donnent une interprétation toujours unique du terroir et du millésime. Ensuite, les élevages sont raisonnés en fonction des millésimes. Beaucoup de nos vins sont élevés en cuves béton : les vins respirent et leur nature aromatique est respectée. Les vins plus serrés sont élevés en foudres ovales qui ‘élèvent’ les vins au sens propre comme figuré…. »

… et encore plus ici.

Je souhaite être averti Afin d'être tenu informé de la disponibilité de ce vin, merci de laisser plus bas votre email.
email Votre email sera tenu confidentiel et en aucun cas partagé.