Palette, une bien belle appellation

Avant de parler du vigneron, un peu d’histoire sur l’appellation Palette.

Cette appellation doit son nom au hameau de Palette situé au centre d’un cirque du même nom creusé par la rivière de l’Arc, à 4 km au sud-est d’Aix-en-Provence, au cœur du pays de Cézanne. C’est l’une des plus confidentielles appellations de France, plus exactement une AOC de Provence (vins rouge, rosé, blanc).

45 ha blottis dans un amphithéâtre naturel, protégés du mistral par les collines de Langesse et du Grand Cabri et par les montagnes du Cengle et de la Sainte-Victoire.

L’AOC Palette est crée le 28 avril 1948, elle produit 1 600 hl / an. Les vins rouges représentent 54 % des vins, les vins blancs 30 % et les rosés 16 %.

25 cépages y sont autorisés mais les principaux sont les suivants :

En rouge et rosé : grenache (50 % minimum), mourvèdre (10 % minimum) et cinsault.

En blanc : clairette (55 %min.), ugni blanc.


Quatre producteurs :
Sur la commune de Meyreuil :

– Château Simone

– Château de Meyreuil

Sur la commune du Tholonet :

– Château Crémade

– Château Henri Bonnaud


Beaucoup d’interrogations sur cette AOC provençale qui consacrerait peut-être l’une des vignes les plus anciennes de France car plantée à l’origine par les légionnaires romains du consul Marius, une centaine d’années avant Jésus Christ.

Stéphane Spitzglous, vigneron, créateur du Château Henri Bonnaud est la troisième génération du domaine et représente l’un des quatre vignerons de Palette.

Très rapidement sa vocation est présente mais Henri, son grand-père refuse obstinément qu’il travaille à ses côtés. Pourquoi ? La terre l’a si mal nourri tout au long de sa vie que son petit fils doit suivre un autre chemin ! Après des études de sciences-physiques il réussit finalement en 1996 à reprendre le domaine des mains de son grand-père et va jusqu’à le rebaptiser de son nom.

Le « Château Henri Bonnaud » est né.

Après avoir alimenté quelques temps la cave coopérative viticole de Rousset, sa première vendange et cuvée personnelle arrivera quelques années plus tard, en 2004. Tout est nouveau, le stress est là, la vinification se fait dans un garage…, le bébé est en route. Ce moment très particulier marquera à jamais sa vie de vigneron. Son premier millésime sera produit exclusivement en rouge et élevé 18 mois en barriques qui, pour la petite histoire, seront offertes par des copains vignerons ou achetées d’occasion.

Ce sera une vraie réussite, Stéphane jeune vigneron a réussi son pari, Henri peut être fier ! Le bébé est magnifique, la presse est unanime ! Depuis, le niveau qualitatif du domaine de 14 ha ne cesse de rivaliser les sommets. Château Simone n’est plus seul, en un temps record un jeune prodige vient de montrer l’étendue de son talent.

Quelques mots sur les sols car il faut deux composantes pour qu’un vin soit beau. Le talent de Stéphane bien sûr et … le terroir. Rouge et gris, cela vous parle ? Argileux. Quoi de mieux qu’un sol argileux calcaire pour retenir cette eau qui se fait rare en Provence ?

La qualité du terroir est présente, il faut maintenant capitaliser.

Précurseur dans l’âme car depuis de très longues années ses terres sont préservées de toute chimie, en 2010 Stéphane franchit officiellement le pas et s’engage dans une démarche biologique pour obtenir le fameux logo BIO avec la mention particulière de « Vin Biologique ». Depuis 2013, le logo AB « Agriculture Biologique » figure sur toutes ses bouteilles. Bravo ! Ses vignes sont allégées 2 fois l’an d’une partie des fruits pour en tirer la fameuse Quintessence qui deviendra le nom de sa fameuse tête de cuvée dont les raisins sont vendangés en surmaturité.

Le Château regroupe maintenant un chai de vinification moderne et fonctionnel, un chai d’élevage enterré et un nouveau caveau de vente et de dégustation en tous points magnifiques avec des ouvertures sur la cave high-tech pour les amateurs que nous sommes !

En quelques années, le Château Henri Bonnaud a pris une vraie identité et reconnaissance qui va désormais au delà de nos frontières. Stéphane Spitzglous a une volonté et ténacité hors du commun. C’est un vrai bâtisseur avec certainement beaucoup de secrets que lui a confiés son grand-père en plus du goût de la terre et du travail bien fait.


Dates importantes du Château :

1996 : reprise du domaine par Stéphane SPITZGLOUS

2004 : première vinification et cuvée personnelle, création du Château Henri Bonnaud

2013 : obtention de la certification « Vin Biologique »


Voir les vins du Château en vente ici

Vous n’êtes pas encore client  de Au delà du vin et vous voulez être tenu au courant de nos publications, merci de cliquer sur ce lien.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je souhaite être averti Afin d'être tenu informé de la disponibilité de ce vin, merci de laisser plus bas votre email.
email Votre email sera tenu confidentiel et en aucun cas partagé.