Emmanuel Giboulot est un caractère, et ses vins en ont !

La Bourgogne a tellement de charme
Elle illumine de vignes l’horizon
D’y penser je me verse une larme
De ce vin blanc, Dieu que c’est bon.
 
Emmanuel, sacré gaillard,
De la biodynamie un peu par hasard,
Le Hérault involontaire tu es devenu
Au tribunal un jour de février on t’a même aperçu.
 
Au-delà du vin, au-delà du rationnel,
L’émotion peut jaillir au détour d’une gorgée
Et sans prévenir nous voilà emportés
 
Devant nos yeux clos, tous nos sens en éveil,
Dansent petites fleurs blanches et amandes sucrées
Câlinées d’une douce et fraîche minéralité.


Connu bien malgré lui pour avoir refusé de traiter chimiquement ses vignes contre la flavescence dorée et ainsi suivre l’arrêté préfectoral, Emmanuel Giboulot aurait préféré passer sous silence cet épisode pour laisser plutôt parler ses vins. Car ceux-ci ont tant de choses à dire. Vous trouverez ici l’excellent article de Miss Glouglou sur cette polémique, très révélatrice de l’ambiance qui règne autour de la Biodynamie. Il en était d’ailleurs un des pionniers.

En tout état de cause les vins de Emmanuel représentent pour nous l’archétype des vins de Bourgogne.

Les blancs sont d’une droiture et d’un équilibre parfait, où le Chardonnay est mis en valeur sans artifices. Ils sont tendus sans être extrêmes, ronds sans être pommadés, parfumés sans exubérance. Un voyage sensoriel au pays du bon goût. Indiscutablement des vins de gastronomie et de partage ! Ils vous ouvrent grande ouverte la fenêtre vers un horizon lumineux dans lequel chacun transposera ses envies de voyages et de découvertes…

Nous avons servi la Grande  Chatelaine lors de nos soirées événementielles “Musique Classique et vins” et l’avons marié avec Schubert, l’Impromptu op.90 n°3. L’accord était divin, le Chardonnay encore plus lumineux avec cette musique divine.

Les rouges sont au diapason, du pur Pinot Noir, excellent toutes les âges. Ils sont à la fois rafraichissants, digestes et néanmoins dotés d’un corps taillé pour l’aventure. Le domaine est quasi-toujours en rupture, ce qui n’est pas étonnant une fois qu’on y a goûté.

Un vrai “message in a bottle”, message universel de culture et de simplicité.

Trois vins vous sont proposés sur ce millésime :`

– Le Bourgogne Blanc

C’est pour nous l’archétype du vin « simple » Bourgogne. D’une belle couleur translucide, lumineux, il accroche parfaitement la lumière. Il nous propose ensuite un nez qui s’ouvre au bout de quelques minutes vers de petites fleurs blanches et d’amandes. La bouche est très agréable.

– Le Côte de Beaune La Grande Chatelaine

Un vin qui change au fil du temps et vous fait voyager. Durant les premières années de jeunesse l’iode et les embruns emplissent votre verre. Un peu plus tard, un peu assagi, les noisettes et la douceur reprennent le dessus…

– Le Haute Côte de Nuits Sous le Mont

Un beau jus de pinot noir récemment embouteillé, un très beau fruit rouge avec une touche de fumé. De plus l’élevage est à peine visible, de la droiture et du volume, une sensation de vitalité en bouche, de l’énergie positive. Certainement un des vins les plus « ronds » du domaine.

Nous avons également sorti de notre cave quelques vins qui vont ferons découvrir les grands vins d’Emmanuel à pleine maturité.

No products found which match your selection.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.