Christophe Curtat, la vallée du Rhône et le Saint Joseph dans toute sa splendeur

Le retour de vacances est propice aux émotions  
Coquillages et sable blanc retrouvés au hasard du bas d’un pantalon
Petites fleurs séchées entre deux pages d’un livre à peine feuilleté
Qui sans cesse nous rappellent les semaines passées, salées ou sucrées. 

Un élixir de retour est indispensable pour changer de saison
Stimuler nos appétits et faire place nette à de nouvelles sensations.
Remisons mer et montagne sur l’étagère aux souvenirs
Voici un très joli domaine qui ré-allume les sourires.

Christophe Curtat a été nomade, chez son ami Yves il a un temps campé
La fée des champs sur lui veillait, ses voeux ont été exaucés
De Saint Joseph CC est désormais l’un des tout bons.

Sa syrah éclabousse de sang et d’épices, elle rayonne de vie
Son blanc rarissime câline les plus blasés et bouscule les parti-pris.
La vallée du Rhône regorge de pépites, voici l’un de ses plus beaux filons.

Jeune vigneron au parcours atypique, Christophe Curtat est « tombé dans la barrique » chez son ami Yves Cuilleron. Celui-ci l’a incité à se lancer dans l’aventure avec un petit hectare en location. Il a beaucoup « nomadisé », s’est installé il y a peu près de Cornas et possède désormais sept hectares.

Depuis Christophe (CC pour les intimes) s’est hissé dans l’élite des producteurs de Saint Joseph en produisant une (trop) courte gamme de vins qui offrent un plaisir immédiat et sont capables de très bien vieillir.

Nous vous proposions déjà à la vente trois vins du domaine :

– Le 100% Syrah

Cette nouvelle cuvée 100% de l’Ardèche une bombe de fruits et de velours que tout amateur se doit d’avoir goûté. Elle a été produite la première fois sous le millésime 2014 (il s’agit en fait d’une parcelle de vignes centenaires classée précédemment en St Joseph). C’est une bouteille d’un rapport qualité/ prix remarquable. Elle est délicieuse jeune, mais elle vous délivrera pleinement ses parfums au bout de deux à trois années.

– Le Croze-Hermitage « Fée des Champs »

On y retrouve la griffe de Christophe Curtat : de l’élégance, beaucoup d’élégance, du fruit, un boisé très léger, de l’équilibre. Un bel élevage qui ne marque pas le vin mais l’aide à mieux s’exprimer.

«  Il débarque sur la pointe (des mêmes pieds), nez sur la retenue. Le premier verre permet de préparer le palais. Puis progressivement il se déploie, il s’étire, les parfums se libèrent, charmants et charmeurs. Le corps reste toujours compact et dense. »

– Le Saint Joseph Blanc « sous l’Amandier »

Produit en quantités très limitées est remarquable, il est pour nous l’un des meilleurs de la région. A chaque millésime le miracle se reproduit. Le dernier en date (2016, reçu cet été) est encore étonnant et spectaculaire.

Toutes les vignes sont chouchoutées sur les mêmes principes que la culture bio, les vendanges sont manuelles et la vinification très douce.

Cette année 2018, nous avons élargi notre offre avec le Saint Joseph qui a fait la réputation de Christophe : le Nomade.

Les premières bouteilles du millésimé 2015 sont toutes parties en trois semaines. Nous venons de recevoir les 2016, n’hésitez absolument pas vous en offrir quelques unes. Du concentré de syrah, un corps devant lequel il faut se mettre à genoux. Une carafe, quelques beaux verres, une cocotte en fonte dans  laquelle le jarret de veau a mijoté quelques heures avec carottes et tomates entières, et l’extase est proche.

Seul bémol : quantité restreinte ! Mais nous avons la chance d’augmenter progressivement nos allocations pour le plus grand plaisir de nos clients. C’est également le vin qui voyage le plus, nous l’avons déjà livré en Suède.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.